banniere TrackandRoad
Se connecter

Aidez le site : faites un don Paypal

Notions de traumatologie

Quelques réflexions sur les bonnes raisons de se protéger

Cet article est proposé par Castagl. Même si son contenu n'est pas des plus réjouissants, il est indispensable de le lire pour prendre conscience de certaines réalités et évidences, et adapter votre équipement moto au besoin !

Avant de choisir son matos, il faut bien penser aux zones que l’on doit protéger et le réel avantage à les protéger.

La tête

Pour la tête, pas de commentaires particuliers sauf que le choix d’un casque ne doit pas reposer que sur l’esthétique mais bien sur ses caractéristiques d’absorption des chocs. Lisez la presse spécialisée, comparez les crash tests.
Si l’idéal est que le casque offre la protection max à tout endroit, mieux vaut que le casque soit plus protecteur au niveau des tempes qu’au niveau des machoires. Au niveau des tempes, passe l’artère temporale et, lors d’un choc plutôt violent, cette artère se sectionne et créée un Hématome Extra Dural qui comprime le cerveau…et là, il faut faire vite pour évacuer cet hématome.

Les vertèbres

Pour les vertèbres, pas facile de protéger ses vertèbres cervicales sauf d’adopter certains colliers mais qui empêchent de tourner la tête.

Coque dorsale

Le disque entre chaque vertèbre joue un rôle d'amortisseur. Protégé par les vertèbres, la moelle épinière descend tout le long de la colonne et distribue à chaque étage vertébral les racines nerveuses motrices et sensitives, grâce à des orifices appelés trous de conjugaison.
C'est à ce niveau que peuvent être comprimées ces racines avec comme résultat une névralgie dans le territoire correspondant, la plus connue étant la sciatique (la compression a lieu au niveau de la 4e ou 5e lombaire ou la 1re vertèbre du sacrum). Les causes les plus fréquentes de compression sont l'arthrose et la hernie discale.

A choisir entre une fracture de la 5 ème dorsale SANS paralysie et une fracture de la 5 ème dorsale AVEC paralysie totale (paraplégie), le choix est fait. Un traumatisme violent au niveau des vertèbres dorsales (l’on dit « thoraciques ») ne pardonne pas, c’est la loi du tout ou rien et la paralysie, si elle existe est quasi toujours complète et sans espoir de récupération. En effet, le sac dure mèrien contenant la moelle épinière est quasi en contact avec le canal rachidien.

C’est différent au niveau lombaire où le sac dure-mèrien contenant la moelle épinière puis les racines nerveuses garde un petit espace occupé par de la graisse jouant un rôle d’amortisseur. Ici, la paralysie peut être totale ou incomplète donc avec, dans ce cas, espoir de récupération.

Ainsi donc la coque thoraco-lombaire voit là tout son intérêt et il ne faut pas se contenter des coques dites homologuées vendues avec le blouson, ou que l’on acquiert secondairement, à moins qu’elles ne remplissent un bon cahier des charges. Il faut donc préférer une dorsale additionnelle.
Choisir sa protection dorsale http://flatfab.wordpress.com/2007/05/24/choisir-sa-protection-dorsale/

Cependant des exceptions existent et, par exemple, la coque intégrée vendue, par exemple, avec le blouson boulder de chez BM est très bien conçue et pourrait « presque » permettre de ne pas acheter de coque additionnelle : coque « à mémoire », très recouvrante du haut des vertèbres dorsales jusqu’au sacrum mais aussi latéralement, protégeant ainsi la partie postérieure des côtes. Cependant, lors d’un choc violent, elle n’est pas suffisante.

Coques moins cher sur le net ? Ouais, possible, mais faut d’abord essayer chez un revendeur pour choisir la bonne taille. Celle de chez BM coûte 159 euros (sans ristourne) et avait obtenu les meilleurs résultats au crash test de Momo Mag.

Coque dorsale

NB : le serrement des dorsales doit se faire au niveau du bassin et non sur l’abdomen, même si ça fait rentrer le ventre.

Thorax et abdomen

Là, des constructeurs ont pensé à des coques protégeant la partie postérieure thoraco-lombaire et la partie antérieure du thorax pour limiter les traumatismes du sternum, des côtes mais, devant, la protection n’est pas des plus efficaces. Reste le gilet air Bag, placé sur le blouson et qui semble d’une grande efficacité mais coûte plus de 600 euros.

Coque dorsale
Coque dorsale

Ces schémas montrent le thorax de face et de profil et l’on voit bien, sur le profil, les côtes reliées en arrière aux vertèbres et en avant au sternum. Le thorax renferme le cœur, une partie de l’aorte, les poumons.
Un traumatisme violent peut entraîner de sérieux dégâts tels un écrasement des poumons qui peuvent aussi se perforer lors de fractures de côtes provoquant ainsi un pneumothorax, une rupture de l’aorte, une contusion du coeur etc….

Forum

Retrouvez les topics du forum traitant de ce sujet. Pour poster un topic lié à cette page, cliquez sur le bouton 'Nouveau' (si vous souhaitez poster un topic sans rapport direct avec cette page, rendez vous sur le forum directement).

Sujet Réponses Auteur Vus Dernier post
Protéger son dos, ses os et ses articulations
0 Castagl 1106 22/02/2012 à 13h30
Par Castagl 
Pourquoi et comment se protéger de la tête aux pieds
0 Castagl 4285 21/02/2012 à 18h34
Par Castagl 
Notions de traumatologie ou pourquoi se protéger
4 Castagl 1179 12/11/2009 à 22h42
Par Thomas